CHERCHEUSE ASSOCIÉE
DÉPARTEMENT DANSE - UNIVERSITÉ PARIS 8

CONSEILLÈRE À LA PROGRAMMATION PÉDAGOGIQUE
CENTRE NATIONAL DE LA DANSE - PANTIN

 
paolasecchinbraga@gmail.com
ÉTATS DE CORPS ET DRAMATURGIE DU MOUVEMENT DANSÉ
QUESTIONS D'AUTEUR ET DE PROPRIÉTÉ EN DANSE
SAVOIRS ARTISTIQUES ET SAVOIRS PÉDAGOGIQUES
Paola Secchin Braga est actuellement Conseillère à la formation pédagogique auprès du Centre national de la danse, à Pantin. Avec un doctorat en danse par l'Université Paris 8, elle est boursière de la Fondation CAPES de 2009 à 2012. Sa recherche de doctorat sous la direction d'Isabelle Launay, intitulée « Biographies de danse : un regard à partir du corps et de la danse » (2013), met en lumière le travail biographique en danse et la représentation du corps dansant dans les œuvres biographiques. Elle a été professeur collaborateur à l'Université Fédérale Fluminense, à Niteroi/Rio de Janeiro, dans le Programme de Master Études contemporaines des arts, où elle a enseigné et développé des recherches sur les états de corps, sur la dramaturgie du mouvement dansé, et sur les questions d'auteur et de propriété en danse. Elle a également été professeur à l'Université Fédérale de Rio de Janeiro, au département d'Éducation, où elle a enseigné la Didactique de la danse, et était responsable de la direction et coordination des stages des étudiants du département danse dans le réseau de l'enseignement publique, à Rio de Janeiro. En 2016-2017, elle développe en collaboration avec Silvia Soter et avec le financement de l'HES SO Haute école Spécialisée de Suisse Occidentale la recherche intitulée « Artistes en situation pédagogique : savoirs artistiques e savoirs pédagogiques dans la pratique de Thomas Hauert e Lia Rodrigues ».

Formée en danse classique par Eugenia Feodorova (méthode Vaganova), à Rio de Janeiro, Brésil, Paola Secchin Braga mène une carrière de danseuse au sein de diverses compagnies brésiliennes et aux Etats-Unis. Tout en prolongeant sa formation, elle entre en contact avec la modern dance américaine, à l'université de Harvard, spécialement avec les techniques de Merce Cunningham et José Limón. Elle participe du début de la jeune danse contemporaine brésilienne, en tant que danseuse.

Professeur de danse classique de différentes écoles de danse à Rio de Janeiro, elle enseigne aussi, dès 1997, dans trois projets sociaux différents dans les favelas de la ville. Répétitrice/assistante de compagnies de danse contemporaine, elle travaille auprès d'importants chorégraphes au Brésil (Carlota Portella, Tíndaro Silvano, Henrique Rodovalho, Toni Rodrigues et Luiz Arrieta). En 1999, elle fonde en collaboration avec quelques collègues danseurs et chorégraphes la Tanzhaus compagnie de danse, où elle travaille en tant que directrice exécutive, répétitrice et assistante de chorégraphie. La compagnie reste active jusqu'en 2005.

Avec une maîtrise en psychologie et une formation en informatique (programmation d'ordinateurs), elle retourne à l'université en 2002 pour une licence en danse au département danse à UniverCidade, Rio de Janeiro, où elle écrit une monographie intitulée « La rupture de la narration et de la représentation dans l'œuvre de Merce Cunningham » (A ruptura da narrativa e representatividade na obra de Merce Cunningham), sous la direction de Thereza Rocha, et publie son premier article « Groupe Chorégraphique Brésilien : un projet social pionnier » (Conjunto Coreográfico Brasileiro: o pioneirismo de um projeto social). Un cours de Troisième Cycle (Études poussées en danse contemporaine : chorégraphie et recherche), également à UniverCidade, Rio de Janeiro, marque le début de sa recherche sur la pratique du répétiteur de danse contemporaine et, en 2006, elle soutient le mémoire « Fonctions, actions et visibilité du répétiteur de danse contemporaine » (Funções, ações e visibilidade do ensaiador de dança contemporânea), sous la direction de Roberto Pereira. De 2003 à 2006, au sein du département danse de UniverCidade, elle occupe le poste de monitrice des professeurs Roberto Pereira et Thereza Rocha, et est responsable de la réalisation de plusieurs projets : elle élabore et met à jour le site du département danse sur internet ; participe de l'équipe de production de l'évènement Raio X (Rayon X) - qui présente des compagnies de danse dans le théâtre de l'université, où le côté méconnu de la création d'un spectacle est dévoilé au public ; organise et viabilise la Salle de lecture (petite bibliothèque) et le projet Danse commentée (présentation de vidéos de danse commentées par les étudiants du département danse, UniveCidade), en association avec le Centre de mouvement Deborah Colker.

Entre 2006 et 2007, elle fait partie de l'équipe de chercheurs du projet Rumos Itaú Cultural Dança, sous la direction de Sonia Sobral, en tant que chercheuse responsable de la base de données des villes de Rio de Janeiro et Niterói, et publie l'article Polaroïd Fluminense (Polaróide Fluminense), une analyse quantitative et qualitative de la danse dans ces deux villes.
Sa pratique en tant que répétitrice dans des compagnies de danse contemporaine a été la base de son mémoire de master (Paris 8, 2008).

Dernière mise à jour : octobre 2019