MAITRE DE CONFERENCES EN ETUDES CHOREGRAPHIQUES
FACULTE DES ARTS- UNIVERSITE DE STRASBOURG

 
gsintes@unistra.fr
HISTOIRE ET SOCIO-HISTOIRE DE LA DANSE MODERNE
HISTOIRE DE LA PEDAGOGIE EN DANSE (LIEUX, PRATIQUES ET REGLEMENTATION)
POLITIQUES ET MEDIATIONS CULTURELLES CHOREGRAPHIQUES
DROIT D'AUTEUR ET AUCTORIALITE
Guillaume Sintès est maître de conférences en études chorégraphiques à l'université de Strasbourg (Laboratoire Approches contemporaines de la création et de la réflexion artistiques). Ses travaux portent sur le métier de chorégraphe (droit d'auteur, politique culturelle et réglementation de l'enseignement) et s'intéressent, plus largement, à l'archive et la mémoire.
Docteur en danse de l'université Paris 8, sa thèse intitulée « Préfiguration, structuration et enjeux esthétiques du métier de chorégraphe (France, 1957-1984). Une histoire administrative, réglementaire et politique de la danse », a été dirigée par Isabelle Launay. Interrogeant l'historiographie juridique du droit d'auteur des chorégraphes pour clarifier la notion de statut d'auteur en danse, sa recherche propose également une généalogie de la politique culturelle en danse pour démythifier l'idée d'un désert administratif et chorégraphique, constitutif de l'ère pré-Lang. Enfin, l'étude des différents projets de réglementation de l'enseignement de la danse permet de révéler les enjeux politiques et esthétiques qui ont contribué, pendant près de vingt-cinq années de négociation, à exacerber les oppositions au sein du champ chorégraphique.
Guillaume Sintès a cofondé (avec Sylviane Pagès et Mélanie Papin) le groupe de recherche « Histoire contemporaine du champ chorégraphique » (Musidanse), avec lequel il a engagé les projets « Relire les années soixante-dix (en danse, en France) » et « Karin Waehner, une artiste migrante ». Cycle de journées d'études (d'octobre 2012 à mai 2014), le projet « Relire les années soixante-dix (en danse, en France) » s'est enrichi d'un programme de constitution d'archives audiovisuelles (réalisation de trois portraits-entretiens avec Mireille Delsout, Ingeborg Liptay et Elsa Wolliaston) qui a obtenu le soutien du CND et du ministère de la Culture (DGCA) dans le cadre de l'aide à la recherche et au patrimoine (2013). De l'automne 2015 à fin 2017, il a engagé un second projet de recherche à partir des archives de la chorégraphe et pédagogue Karin Waehner, porté par l'université Paris 8 (Département Danse) et la BnF (Département des Arts du Spectacle) dans le cadre du LABEX Arts H2h, en partenariat avec le CN D, l'Ina, la Maison de la Danse (Lyon) et l'Akademie der Künste (Berlin), projet qui a donné lieu à la rédaction et la publication en ligne de l'inventaire du fonds d'archives (en collaboration avec Mélanie Papin et Wilson Le Personnic), ainsi que l'organisation du colloque international « Karin Waehner. Exposer/performer l'archive » (décembre 2017).
Dans le cadre du programme de recherche « Histoire de la pédagogie de la création artistique » organisé par l'École nationale des Chartes et le Comité d'histoire du ministère de la Culture, il a réalisé avec Claude Sorin une série d'entretiens auprès d'enseignants et d'élèves des cursus chorégraphiques du CNSMD de Paris (Aurélie Berland, Christine Girard, Peter Goss, Nans Martin, Jean-Christophe Paré, Odile Rouquet...).
Guillaume Sintès a codirigé les ouvrages « Danser en Mai 68. Premiers éléments » (Micadanses/Université Paris 8, 2014) et « Danser en 68. Perspectives internationales » (éd. Deuxième époque, 2018). En 2019, il coordonne avec Claudia Palazzolo (université Lyon 2) « Mémoires de l'œuvre » (Recherches en danse, n°7, à paraître) pour l'association des Chercheurs en Danse.


Dernière mise à jour: septembre 2019