MAITRE DE CONFERENCES EN DANSE
FACULTE DES ARTS - UNIVERSITE DE STRASBOURG

 
gsintes@unistra.fr
HISTOIRE ET SOCIO-HISTOIRE DE LA DANSE MODERNE
HISTOIRE DE LA PEDAGOGIE EN DANSE (LIEUX, PRATIQUES ET REGLEMENTATION DE L'ENSEIGNEMENT)
POLITIQUES ET MEDIATIONS CULTURELLES CHOREGRAPHIQUES
DROIT D'AUTEUR ET AUCTORIALITE (ECRITS D'ARTISTES DE LA DANSE)
Guillaume Sintès est maître de conférences en danse à l'Université de Strasbourg (Laboratoire Approches contemporaines de la création et de la réflexion artistiques - ACCRA, UR 3402). Ses recherches portent sur le métier de chorégraphe (droit d'auteur, politique culturelle et réglementation de l'enseignement) et s'intéressent plus largement à l'archive, la mémoire et l'histoire en danse.

Docteur en danse de l'Université Paris 8, sa thèse intitulée « Préfiguration, structuration et enjeux esthétiques du métier de chorégraphe (France, 1957-1984). Une histoire administrative, réglementaire et politique de la danse », a été dirigée par Isabelle Launay et soutenue en 2015 (mention : très honorable avec félicitations du jury). Interrogeant l'historiographie juridique du droit d'auteur des chorégraphes pour clarifier la notion de statut d'auteur en danse, cette recherche doctorale propose également une généalogie de la politique culturelle en danse pour démythifier l'idée d'un désert administratif et chorégraphique, constitutif de l'ère pré-Lang. Enfin, l'étude des différents projets de réglementation de l'enseignement de la danse permet de révéler les enjeux politiques et esthétiques qui ont contribué, pendant près de vingt-cinq années de négociation, à exacerber les oppositions au sein du champ chorégraphique.

Il a cofondé, avec Sylviane Pagès et Mélanie Papin, le groupe de recherche « Histoire contemporaine du champ chorégraphique » (Laboratoire Danse, geste et corporéité), avec lequel il a engagé les projets « Relire les années soixante-dix (en danse, en France) » et « Karin Waehner, une artiste migrante ». Cycle de journées d'études (d'octobre 2012 à mai 2014), le projet « Relire les années soixante-dix (en danse, en France) » s'est enrichi d'un programme de constitution d'archives audiovisuelles (réalisation de trois portraits-entretiens avec Mireille Delsout, Ingeborg Liptay et Elsa Wolliaston) qui a obtenu le soutien du Centre national de la danse (CND) et du ministère de la Culture (DGCA) dans le cadre de l'aide à la recherche et au patrimoine (2013).
De l'automne 2015 à fin 2017, il a engagé un second projet de recherche à partir des archives de la chorégraphe et pédagogue Karin Waehner, porté par l'Université Paris 8 (Département Danse) et la Bibliothèque nationale de France (Département des Arts du Spectacle) dans le cadre du LABEX Arts H2h, en partenariat avec le CND, l'Ina, la Maison de la Danse (Lyon) et l'Akademie der Künste (Berlin), projet qui a donné lieu à la rédaction et la publication en ligne de l'inventaire du fonds d'archives, ainsi que l'organisation du colloque international « Karin Waehner. Exposer/performer l'archive » (décembre 2017).

Dans le cadre du programme de recherche « Histoire de la pédagogie de la création artistique » organisé par l'École nationale des Chartes et le Comité d'histoire du ministère de la Culture, il a réalisé avec Claude Sorin une série d'entretiens auprès d'enseignant.es et d'élèves des cursus chorégraphiques du CNSMD de Paris (Aurélie Berland, Christine Girard, Peter Goss, Nans Martin, Jean-Christophe Paré, Odile Rouquet).

Guillaume Sintès a codirigé les ouvrages Danser en Mai 68. Premiers éléments (Micadanses/Université Paris 8, 2014) et Danser en 68. Perspectives internationales (éd. Deuxième époque, 2018). En 2019, il coordonne avec Claudia Palazzolo (Université Lyon 2) « Mémoires de l'œuvre », numéro thématique de la revue en ligne Recherches en danse, pour l'association des Chercheurs en Danse.

En 2020, il organise avec le soutien du SUAC et l'appui financier de l'IdEx « Université & Cité », la résidence de la chorégraphe Mathilde Monnier à l'Université de Strasbourg en partenariat avec Pôle Sud CDCN et le Ballet de l'Opéra national du Rhin. Cette résidence de recherche se déploie en une série de conférences, workshops, rencontres, ateliers et projections, et s'est clôturée avec le colloque « Des marches et des routes, démarches et déroutes, de la marche dans les arts du spectacle » organisé avec Sylvain Diaz, en octobre 2020 (publication des actes est en cours).

Guillaume Sintès est actuellement responsable scientifique du programme de recherche « EnDansant. Pour une histoire des enseignant.es en danse » (https://endansant.hypotheses.org) porté avec Emmanuelle Delattre-Destemberg (Université de Valenciennes) et Marie Glon (Université de Lille), qui vise à l'élaboration d'une histoire règlementaire des enseignant.es et pédagogues en danse, en France, du XVIIe siècle à nos jours. Ce projet est lauréat de l'appel ANR 2020 et bénéficie d'un financement de 2021 à 2025.

Cet axe pédagogique traverse deux autres programmes de recherche auxquels il est associé : « POP-in-EAC (Production des Politiques Publiques en Éducation Artistique et Culturelle) » (2020-2022) projet porté par Jérémy Sinigaglia (Université de Strasbourg) et Marie-Pierre Chopin (Université de Bordeaux) qui consiste en une série de séminaires de recherche sur le développement de l'éducation artistique et culturelle (et plus particulièrement aux politiques mises en œuvre par les ministères de l'Éducation nationale et de la Culture) et l'organisation d'un colloque sur les politiques et les acteurs de l'éducation artistique et culturelle ; et des projets de l'Institut thématique interdisciplinaire LETHICA dont il est membre et pour lequel son intérêt se porte sur les liens de subordination et les positions hiérarchiques entre chorégraphe et danseur, entre maître et élève, dans leurs enjeux éthiques, politiques et idéologiques.

Pour l'ensemble de ces activités de recherche, Guillaume Sintès est lauréat en 2021 du Prix Espoirs de l'Université de Strasbourg.

Il enseigne l'histoire, l'esthétique et la théorie de la danse de la Renaissance à nos jours, et plus particulièrement du XXe siècle, l'approche de la scène au travers de l'analyse d'œuvres et d'écrits d'artistes chorégraphiques (chorégraphe, danseur, pédagogue), et l'histoire des politiques, institutions et médiations culturelles (danse, théâtre et musique).

Au sein de la Faculté des Arts, il est membre du Conseil de Faculté (2018-2022), co-responsable de la Licence Arts du Spectacle et responsable pédagogique des Études chorégraphiques, correspondant des relations internationales (pour le département des Arts du Spectacle).

Par ailleurs il est membre du Comité éditorial scientifique de la revue en ligne Recherches en Danse (https://journals.openedition.org/danse/), du Conseil d'orientation de la plateforme multimédia et vidéothèque numérique Numeridanse (https://www.numeridanse.tv), du comité de pilotage du pôle interdisciplinaire de recherches Espaces germanophones de la Maison interuniversitaire des sciences de l'Homme Alsace (MISHA) / Centre interdisciplinaire d'études et de recherches sur l'Allemagne (CIERA).

Enfin, il est expert externe pour le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH) et la Commission danse de la Direction régionale des Affaires culturelles (DRAC) du Grand-Est, et membre du Conseil d'administration de Pôle Sud - Centre de développement chorégraphique national de Strasbourg.


Dernière mise à jour : octobre 2021