DOCTEURE EN DANSE - CHERCHEUSE ASSOCIEE
UNIVERSITE PARIS VIII - UNIVERSITE FEDERALE DE L'ÉTAT DE RIO DE JANEIRO

 
ANALYSE DES PROCESSUS
ANALYSE DES PRATIQUES
ANALYSE DRAMATURGIQUE
Formée en danse contemporaine dans la Faculté Angel Vianna et en théâtre à l'Université Fédérale de l'État de Rio de Janeiro (UNIRIO), Luar Maria Escobar est Professeure de Danse au département des Arts du Spectacle de l'Université Pontificale Catholique du Rio de Janeiro/PUC-RJ, après avoir été enseignante au département de Danse de l'École des Arts du Corps de l'Université Fédérale de Rio de Janeiro/ UFRJ (2014-1016). Parallèlement, elle travaille aussi comme interprète, chorégraphe et directrice du mouvement.
Après avoir obtenu un Master de procédures et méthodes de création théâtrale à UNIRIO, elle débute sa thèse en 2015 dans le cadre d'une co-tutelle en Arts Scéniques à l'UNIRIO et dans le département de danse de l'Université Paris 8 sous la direction de Mme Joana Ribeiro et de Mme Isabelle Launay. Boursière du Conseil National pour le Développement Scientifique et Technologique brésilien (CNPQ), elle a obtenu une bourse de la Coordination de l'Amélioration du Personnel Supérieur (CAPES) pour s'installer à Paris pour une période d'études.
Luar Maria Escobar est membre de MIÚDA, un collectif d'artistes dans lequel elle mène des recherches sur la contribution des pratiques corporelles à l'élaboration dramaturgique de la scène.
Sa thèse part de l'élargissement du concept de dramaturgie et notamment de son glissement vers le domaine de la danse, pour essayer de répondre à la question suivante : pourrions-nous parler d'une dramaturgie organisée à l'origine du propre geste de l'interprète ? La réponse à cette question est élaborée à partir d'un point de vue singulier : celui de l'analyse du métier de Directeur du Mouvement, une rubrique qui apparaît dans le théâtre brésilien dans les années 1960 comme une mutation de la rubrique du chorégraphe. A la différence du chorégraphe de théâtre, le directeur du mouvement travaille moins sur le fait de décrire ou d'interpréter le corps que sur la perception de la corporéité- dans tous ses aspects éthiques, esthétiques, affectifs, cognitifs et politiques- comme la principale zone de sens de l'œuvre à venir.

http://miuda.art.br/

Dernière mise à jour : septembre 2018