RESPONSABLE DU DÉPARTEMENT DANSE


MAITRE DE CONFÉRENCES
DÉPARTEMENT DANSE - UNIVERSITÉ PARIS 8

ENTRETIEN
christine.roquet@univ-paris8.fr
ANALYSE DU MOUVEMENT
ANALYSE D'OEUVRES PAR L'ANALYSE DU MOUVEMENT
ANALYSE DES PRATIQUES PAR L'ANALYSE DU MOUVEMENT
TECHNIQUES DU CORPS
Après un parcours de professeur de danse et des études de Lettres Modernes, Christine Roquet suit une formation en Analyse du Mouvement auprès d'Odile Rouquet puis auprès d'Hubert Godard dans le cadre du département Danse de l'UFR Arts de l'université Paris 8 Vincennes-St Denis. En 2002, au sein de ce même département, elle obtient un doctorat en Esthétique, sciences et technologies des Arts intitulé "La scène amoureuse en danse : codes, modes et normes de l'intercorporéité dans le duo chorégraphique". De 1997 à 2000, dans ce même département, elle enseigne l'analyse du mouvement en tant que chargée de cours, puis en tant qu'ATER (2000-2002). Depuis 2003, elle est maître de conférences en analyse du mouvement, co-responsable du département Danse avec I. Ginot, I. Launay et J. Perrin et responsable de la Licence Arts du spectacle chorégraphique. Elle est membre de l'équipe de recherche EA1572 « Esthétique et création musicale, musicologie », dirigée par J.P. Olive. Elle est membre de l'Association des Chercheurs en Danse et affiliée au réseau thématique inter-universitaire « Pratiques artistiques et expérience humaine ».

Ses recherches portent essentiellement sur les savoirs de l'analyse du mouvement et leurs interactions avec l'analyse des œuvres chorégraphiques, celle des processus de création en danse et celle des pratiques des danseurs (danse et pratiques somatiques). L'analyse des œuvres, des processus et des pratiques constitue donc le cœur de sa démarche et son domaine de prédilection est celui de l'exploration du champ complexe de la relation (intercorporéité). A la lisière entre théorie et pratique, son approche systémique du geste expressif, initiée par H. Godard, est fondamentalement transdisciplinaire. L'observation et l'analyse des pratiques dansées, qu'elles appartiennent ou non au champ de la représentation, l'observation et l'analyse des pratiques somatiques, l'analyse des œuvres chorégraphiques par l'analyse du mouvement requièrent une collaboration et un dialogue féconds avec d'autres champs du savoir (anthropologie, neurosciences, esthétique). Cette mise en travail du regard porté sur les œuvres et/ou sur les pratiques se double d'une recherche sur l'histoire, sur les fondements épistémologiques et sur les enjeux politiques de l'analyse du mouvement en France.
Christine Roquet est aussi régulièrement sollicitée par des structures pédagogiques (CNDC d'Angers) ou culturelles (Théâtre de la Ville, Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines, CIBOC, ADIAM, ADAMI). Ses conférences portent principalement sur l'analyse esthétique des œuvres et sur le travail de l'interprète en danse.

Enfin, elle intervient en tant que praticienne, observatrice et analyste au sein de diverses compagnies de danse. Son dernier « terrain » (2005-2008) au Centre Chorégraphique National de Caen, auprès des chorégraphes H. Fattoumi et E. Lamoureux, a donné lieu en avril 2009 à la parution d'un ouvrage intitulé "Fattoumi-Lamoureux, danser l'entre l'autre" (Paris, Séguier). Son prochain projet d'analyse des pratiques sera centré sur la technique de G. Acogny.

Dernière mise à jour : septembre 2019