MON CORPS DES AUTRES
Conférence (format podcast). Isabelle Ginot, Julie Nioche. Janvier 2021
Lien : https://soundcloud.com/a-i-m-e-asso/mon-corps-des-autres-conference-en-pratique
Une coproduction A.I.M.E. & La Maison des métallos - Paris.
La "Conférence en pratique MON CORPS DES AUTRES" devait se dérouler le 30 octobre 2020 à la Maison des métallos à Paris pour célébrer le beau mois de CoOp "On cultive l'art du rebond" que nous avons eu la chance de partager. Comme tellement d'autres évènements artistiques, ce rendez-vous n'a pu avoir lieu comme souhaité.

Isabelle Ginot, Julie Nioche et le guitariste Alexandre Meyer ont tenu à rebondir en en créant une version sonore type podcast. Une heure d'écoute mouvementée à s'offrir chez soi, où l'on veut, quand on veut, seul.e ou bien accompagné.e.

"La Conférence en pratique MON CORPS DES AUTRES est une invitation à se balader dans les territoires de la pensée et de la sensation subtile, de l'imaginaire, de nos propres corps et de celui des autres. Pour ce voyage, nous sommes accompagnées de fantômes solidaires, de corps imaginaires, de textes extraits de « Rêver l'obscur », ouvrage de la sorcière néopaienne et activiste Starhawk, et de la musique composée par Alexandre Meyer pour cette occasion." Julie Nioche & Isabelle Ginot
3. Festival CRITIQUES : "Critic club" avec Isabelle Ginot et Jennifer Lacey
dans le cadre du Festival CRITIQUES, CNDC d'Angers, 3-7 décembre 2012
Dialogue entre Isabelle Ginot, professeur au département Danse de l'université Paris 8 et Jennifer Lacey, artiste chorégraphique, autour de la spécificité d'une critique en danse. Isabelle Ginot et Jennifer Lacey reviennnent plus particulièrement sur les techniques somatiques (techniques Alexander et Feldenkrais) et la façon dont celles-ci proposent aujourd'hui un savoir critique sur le geste.
Epilogue (pour Merce Cunningham)
In Yvonne Rainer, Work 1961-73, The Press of the Nova Scotia College of Art and Design, Halifax, New York University Press, New York, 1974, p. 327-329
Ce texte d'Yvonne Rainer sur et pour Merce Cunningham conclut son ouvrage Work 1961-73. Inédit en français, il avait été traduit par Isabelle Ginot dans les années quatre-vingt-dix à l'intention des étudiants de Licence du cours d'histoire de la danse américaine.
Cheminer dans l'oeuvre
Conférence le 10 mars 2007 au théâtre de la cité internationale à Paris
Qu'est-ce qu'être spectateur d'une création chorégraphique ? A quelle expérience
perceptive nous conduisent les chorégraphes ? A travers quelques pièces de Dominique
Bagouet, cette conférence ouvre une réflexion sur les processus du regard. Le travail de cet
artiste emblématique des années 80, est « à la fois un carrefour et une avant-garde de la
danse française » (I. Ginot). La richesse de son oeuvre stimule la pensée, interroge sans cesse
notre rapport à la danse. Bagouet a ouvert une autre façon d'être spectateur.

Dernière conférence du cycle 2006-2007 intitulé "Derrière l'oeuvre, face à elle".
Au grand jour, apparaît la création chorégraphique. Le temps d'une représentation, la
danse est dévoilée, offerte au regard du public, donnée en partage. Mais en amont, derrière
l'oeuvre, entre les représentations, les artistes connaissent une activité plus discrète, parfois intime. Pratique de soi, invention du geste, entraînement physique et questionnements
échangés, déploiement d'un univers propre nourri de curiosités multiples : ces temps
précieux, nécessaires, irriguent la création. Ils supposent l'oeuvre à venir.
Comment travaillent les danseurs et chorégraphes présents sur les scènes depuis les
années 80 ? Comment pensent-ils leur métier et nourrissent-ils leur création ? Qu'est-ce qui
les fait bouger, les fait créer ? Quel imaginaire les habite ? Cette face du travail de l'artiste chorégraphique reste souvent bien méconnue. Elle est difficile à saisir, mais la variété des esthétiques contemporaines révèle, à elle seule, la diversité des démarches. Les danseurs invités pourront en témoigner. La présentation d'extraits vidéos soutiendra le propos. Tenter de comprendre des cadres d'expériences ou d'envisager les ressorts d'une recherche
artistique, c'est se donner les moyens d'atteindre l'intelligence singulière qui fonde une
oeuvre.
Ce cycle de cinq conférences propose ainsi de se tourner vers le travail du danseur,
de réfléchir aux processus de création et de déceler, dans l'oeuvre même, les affleurements
de ces pratiques de mouvement et de pensées qui sous-tendent la création. Autrement dit,
effectuer ce voyage de l'univers du danseur et du chorégraphe, vers l'expérience du
spectateur.
Coordination : Julie Perrin & Christine Morquin.
L'identité, le contemporain et les danseurs
Article réalisé pour un ouvrage collectif publié en Anglais (« Identity, the contemporain and the dancer », in Dance discourses. Keywords in dance research, edited by S. Franco and M. Nordera, Routledge, New York London 2007) et en Italien (« L'identità, il contemporaneo e i danzatori », I discorsi della danza, a cura di Suzanne Franco e Marina Nordera, Utet Libreria, Torino, 2005. Voir rubrique bibliographie, « Contributions dans des ouvrages collectifs".
L'ouvrage dont est issu ce texte est composé en 3 parties, chacune assignant un « mot-clé » de la théorie en danse à une période historique, et comportant, pour chaque partie, 3 analyses de cas assorties d'un texte général sur la question. Il s'agit ici de la partie : « identité/danse contemporaine ». Cet article interroge ainsi l'usage de la notion « d'identité » pour la danse contemporaine, et fait écho à trois articles qui le précèdent, qui, pour chacun d'eux, ont choisi l'analyse d'une œuvre pour éclairer la question identitaire. « L'identité, le contemporain et les danseurs » s'attache donc à interroger l'usage qui est fait de l'analyse des œuvres, et plus précisément, à déconstruire la notion même « d'identité de l'œuvre » et les présupposés des analyses de pièces chorégraphiques.
Notes à la demande de Monique et Jack Lang au Ministère de la Culture [...]
juin 2000.
Titre complet : Notes à la demande de Monique et Jack Lang au Ministère de la Culture, projet pour le développement d'une culture en danse dans les collèges et lycées
Par Isabelle Ginot, Hubert Godard, Isabelle Launay.
Danse et violence ? A propos d'Elizabeth Streb
Ce texte est la version française, inédite, de l'article publié en anglais sous le titre « Masks of Violence » dans Body.con.text, ed. Ballett International, mars 1998.
Trisha Brown et la musique : poétiques intérieures
Publié en anglais dans Ballett International, février 1997, sous le titre : The power of inner poetics
Les cicatrices de l'histoire
in Ballet International, juin 1996
Ce texte est la version française inédite d'un article paru en anglais et en allemand dans Ballett International. Issu d'une commande de la revue - à l'occasion du colloque organisé par le festival Montpellier-Danse 1996 - cet article trace un parcours chronologique à travers l'œuvre du chorégraphe disparu en 1992, et reprend un des axes de lecture principaux de l'ouvrage qui paraîtra quelques années plus tard (Dominique Bagouet, un labyrinthe dansé, 1999) quant aux ressorts de la construction corporelle de la gestuelle de Bagouet.