CONTRIBUTION DANS DES OUVRAGES COLLECTIFS
Pour une danse d'écriture
in Véronique Alexandre Journeau, Zélia Chueke et Biliana Vassileva (dir.), Du signe à la performance. La notation, une pensée en mouvement, Paris, L'Harmattan, 2019, p. 343-354
Gymnastique par la danse et chœur de mouvement
in Michel Briand (dir.), Corps (in)croyables, Pantin, CND, 2017, p. 53-64


ACTES DE COLLOQUES
Enseigner pour chercher
in Marion Fournier, Oriane Maubert et Karine Montabord (dir.), Fabrique de thèses #3 : A l'entour de la recherche [en ligne], Pantin, Centre national de la danse, octobre 2019, p. 31-34
Disponible en ligne sur : https://docdanse.hypotheses.org.
Figures de la traduction : écrire et lire en cinétographie Laban
in Anne Béchard-Léauté (dir.), La traduction comme source de création, Neuville-sur-Saône, Chemins de tr@verse, 2018, p. 337-346
ARTICLES
Danse, choreutique et choralité. Lola Rogge et la Lola Rogge Schule
Allemagne d'aujourd'hui, n°220, Villeneuve d'Ascq, Presses universitaires du Septentrion, avril-juin 2017, p. 112-120
TRADUCTIONS
Tanzschrift und Schrifttanz
in Isabelle Launay, Sylviane Pagès (dir.), Mémoires et Histoire en danse, Paris, L'Harmattan, 2010, p. 221-247
Dossier proposant une traduction de différents articles publiés dans la revue Schrifttanz (1928-1931) et abordant les enjeux d'une écriture pour le mouvement en général et de la cinétographie Laban en particulier.
DIVERS
Osciller, ondoyer, danser en chœur
in 13e rencontre nationale - Danse en amateur et répertoire, Pantin, Centre nationale de la danse, 2019, p. 27-29
[Programme de la 13e rencontre nationale - Danse en amateur et répertoire]
THÈSE ET HABILITATION
Les chœurs de mouvements Laban: entre danses traditionnelles, gymnastique et [...]
Doctorat, université Paris 8, sous la direction d'Isabelle Launay, 2019
Titre complet : Les chœurs de mouvements Laban: entre danses traditionnelles, gymnastique et expériences artistiques (Allemagne, 1923-1936). Etude à partir du fonds d'archives Albrecht Knust.
En partant de la question de l'être-ensemble et de sa visibilité, cette thèse vise à souligner la multiplicité des discours et pratiques que sous-tend l'appellation « chœurs de mouvements Laban » [Bewegungschöre Laban] et à saisir ce que cache cette hétérogénéité. Elle tente d'expliquer comment cette pluralité s'accompagne d'un déplacement de certaines catégories qui implique une redéfinition du champ esthétique et de ses effets politiques. Les pratiques chorales que le groupe de danseurs et pédagogues constitué autour de Rudolf von Laban déploie surtout dans l'Allemagne de l'entre-deux-guerres s'appliquent à investir l'espace entre : entre danse et gymnastique, entre amateurs et professionnels, entre écrit et oralité, entre pluralité et uniformité...
L'examen de ces tensions s'effectue essentiellement à partir du fonds d'archives Albrecht Knust déposé au Centre National de la Danse de Pantin. Il accorde une attention toute particulière aux partitions de danses chorales en cinétographie Laban et s'efforce de faire dialoguer observations théoriques et questionnements issus de la mise à l'épreuve en studio de ces partitions. Il s'efforce ainsi de donner à voir les pratiques chorales labaniennes et de montrer qu'elles témoignent de politiques à l'œuvre à différents niveaux : de l'individu, du groupe, de la chorégraphie de groupes, des discours, du contexte. Finalement, il s'agit d'interroger le poids de ces politiques face à l'emprise nationale-socialiste. Peut-on aujourd'hui, à l'heure où certaines danses chorales composées sous Weimar sont régulièrement recréés, défendre ces chœurs de mouvements Laban et à quelles conditions ?