DIRECTION DE PUBLICATIONS
Danser contemporain. Gestes croisés entre Afrique et Asie du Sud,
Deuxième Epoque, Montpellier, 2018
Ouvrage sous la direction de Federica Fratagnoli et Mahalia Lassibille.
Dans divers champs artistiques, en danse en particulier, la référence à la « contemporanéité » est fréquemment utilisée et se retrouve sur nombre de continents. En même temps, elle fait l'objet de différentes interprétations selon les espaces géographiques, leur histoire, le contexte social, économique, politique, mais aussi selon les chorégraphes et les danseurs. De plus, une pluralité de termes entre en jeu pour nommer ce phénomène qui n'a pour l'instant pas trouvé de consensus. Ce volume se propose ainsi de traiter de la notion de « contemporanéité » en danse, de considérer ses définitions, ses utilisations, ses enjeux, la manière dont les artistes l'interprètent et l'utilisent en mettant en regard l'Afrique et l'Asie du Sud. Comment les danseurs et les chorégraphes se positionnent-ils ? Quelles transformations, quelles dynamiques, quels paradoxes entraînent, ou non, le passage à la « scène contemporaine » ? Quels en sont les effets en termes de professionnalisation ? Le but de cet ouvrage est de mettre en avant la complexité et l'hétérogénéité des situations qui engagent cette notion sur ces deux territoires et d'en souligner la dimension politique.
Sommaire: http://r.deuxiemeepoque.com/2tgmbb6oc45zf.html



Recherches en danse
Membre depuis 2014 du comité de rédaction de la revue Recherches en danse. Revue de l'association des chercheurs en danse http://danse.revues.org/.
CONTRIBUTION DANS DES OUVRAGES COLLECTIFS
"Contemporary African Dance": a choreographic paradox. An ethnography [...]
[Online] Paris 8 Danse in Translation, www.danse.univ-paris8.fr, 2019 [2016]
« "Contemporary African Dance": a choreographic paradox. An ethnography of categorization in Niger ».
Translated by Simon Pleasance from « La « danse africaine contemporaine » : un paradoxe chorégraphique. Une ethnographie de la catégorisation au Niger », in C. Delaporte, L. Graser, J. Péquinot (dir.), Penser les catégories de pensée, Paris : L'Harmattan, coll. Ouverture philosophique, 2016, p. 99-113.
Danser dans un champ de bataille. Anticolonialisme, nationalisme et rivalité [...]
in Danser en 68. Perspectives internationales, dirigé par Isabelle Launay, Sylviane Pagès, Mélanie Papin et Guillaume Sintès, Deuxième époque, 2018, p. 175-194
Titre complet : Danser dans un champ de bataille. Anticolonialisme, nationalisme et rivalité artistiques au premier festival culturel panafricain d'Alger de 1969
Introduction
in Federica Fratagnoli, Mahalia Lassibille (dir), Danser contemporain. Gestes croisés entre Afrique et Asie du Sud, Montpellier, Deuxième Epoque, 2018, p. 5-23
Introduction signée de Federica Fratagnoli et Mahalia Lassibille.
Quand la catégorie (dé)catégorise
in Federica Fratagnoli, Mahalia Lassibille (dir), Danser contemporain. Gestes croisés entre Afrique et Asie du Sud, Montpellier, Deuxième Epoque, 2018, p. 287-316

Titre complet: Quand la catégorie (dé)catégorise. Autour du processus d'interprétation du «contemporain » en danse au Niger.
La « danse africaine contemporaine » : un paradoxe chorégraphique [...]
in C. Delaporte, L. Graser, J. Péquinot (dir.), Penser les catégories de pensée, L'harmattan, coll. Ouverture philosophique, Paris, 2016, p. 99-113
Titre complet : La « danse africaine contemporaine » : un paradoxe chorégraphique. Une ethnographie de la catégorisation au Niger.
Les danses africaines traditionnelles: des pratiques contemporaines
in Annie DUPUIS (dir.), Ethnocentrisme et Création, Editions de la Maison des Sciences de l'Homme, Paris, 2013, p. 451-469
Arriver/partir
in Histoires de gestes, ouvrage sous la direction de Marie Glon et d'Isabelle Launay, Arles, Actes Sud, 2012, p. 147-163
Quand la mémoire de l'ethnologue vacille. Oubli, confrontation et réappropriation [...]
in RicorDanze: memoria in movimento e coreografiedellastoria, ouvrage sous la direction de Marina Nordera et de Suzanne Franco, Torino, UTET, 2010, p. 267-285
Titre complet : Quand la mémoire de l'ethnologue vacille. Oubli, confrontation et réappropriation d'une recherche en danse
Beautés assassines
in 100.000 ans de beauté humaine, sous la direction d'E. Azouly, A. Demian, D. Frioux, vol 4. Modernité, Paris, Ed. Babylone/Gallimard, 2009, p 188-190
ACTES DE COLLOQUES
Quand le touriste, c'est l'autre. [...]
in Fin (?) et confins du tourisme. Interroger le statut et les pratiques de la récréation contemporaine, sous la direction de Ph. Bourdeau, L. Bensahel-Perrin et H. François, Paris, Harmattan, Collection Les idées et les théories à l'épreuve des faits, 2013, p. 137-151
Titre complet : Quand le touriste, c'est l'autre. Une anthropologie du tourisme chez les Peuls WoDaaBe du Niger
Les WoDaaBe, vendeurs de bijoux en Occident
in Migrations et mobilité spatiale dans le Bassin du Lac Tchad, Actes du XIIIème Colloque international de Méga-Tchad, sous la direction d'HenriTourneux et N. Woïn, éditions I.R.D., CD rom, 2010
Des danses à l'identité chez les WoDaaBe du Niger
Pratiques corporelles, n° 124, 1999, p. 15-21
L'homme et la vache dans l'esthétique des Peuls WoDaaBe
in L'homme et l'animal dans le Bassin du lac Tchad, sous la direction de Catherine Baroin et Jean Boutrais, Paris, Editions IRD, Collection Colloques et Séminaires, 1999, p. 251-262
ARTICLES
"Lift your arms" or "be possessed": the formidable transfer of the composition [...]
[Online] Paris 8 Danse in Translation, www.danse.univ-paris8.fr, 2019 [2016]
« "Lift your arms" or "be possessed": the formidable transfer of the composition of gesture. Ethno-graphy(ies) of possession amongst the Peuls WoDaaBe of Niger ». Translated by Helen Boulac from « "Lever les bras" ou "être possédé" : le redoutable transfert de l'écriture du geste. Ethno-graphie(s) de la possession chez les Peuls WoDaaBe du Niger », Corps, 2016/1, n° 14, Paris/Marseille, p. 239-248.
Escrever a dança em antropologia: a violência da pesquisa na ponta da caneta
Art Research Journal, vol. 3, n° 2, 2016
« La danse africaine » : une catégorie anthropologisée [...]
EspacesTemps.net, Travaux, 22.08.2016
Titre complet : « La danse africaine » : une catégorie anthropologisée. Les effets retours des disciplines scientifiques sur les disciplines artistiques.
URL : http://www.espacestemps.net/articles/la-danse-africaine-une-categorie-anthropologisee/
« Lever les bras » ou « être possédé » : le redoutable transfert [...]
in Corps, n°14, 2016, p. 239-248
Titre complet : « Lever les bras » ou « être possédé » : le redoutable transfert de l'écriture du geste. Ethno-graphie(s) de la possession chez les Peuls WoDaaBe du Niger
Les scènes de la danse : entre espace touristique et politique. Chez les Peuls WoDaaBe [...]
Cahier d'Etudes Africaines, XLIX (1-2), n° 193-194, 2009, p. 309-335
Titre complet : Les scènes de la danse : entre espace touristique et politique. Chez les Peuls WoDaaBe du Niger
Le tourisme culturel trouve dans les danses un ressort non négligeable. Les touristes viennent les admirer en même temps que les autorités locales en font la promotion.Or, en 2004, les Peuls WoDaaBe décidèrent de ne plus participer à la « Cure Salée », fête intégrée au circuit touristique par le gouvernement nigérien, alors que leurs danses en sont une attraction. Ils organisent à la place leur « Assemblée » pour attirer les touristes à eux et officialiser ainsi leurs revendications auprès des autorités politiques.
Cet article développe une analyse micro-anthropologique de cette assemblée en se centrant sur les interactions entre touristes, WoDaaBe et autorités. Il s'agit de dégager les réseaux par lesquels les touristes arrivent à l'Assemblée, en pleine brousse nigérienne, et dans lesquels les WoDaaBe s'avèrent très actifs. Le but est aussi de saisir les imbrications entre les acteurs qui dépassent les catégories « touriste » et « autochtone », et de considérer la danse comme pivot, entre espace touristique et politique.
Stratégies chorégraphiques. L'exercice politique de la danse chez les WoDaaBe
Journal des anthropologues, n°112-113 « Anthropologie des usages sociaux et culturels du corps », 2008, p. 155-181
Avec un angle ethnographique qui se fonde sur l'analyse des pratiques des acteurs, cet article considère les différents usages politiques auxquels la danse peut donner lieu au sein d'une société comme celle des WoDaaBe du Niger. A un processus interne où les danses forment un instrument de rivalité entre lignages, elles se révèlent stratégiques dans les relations que les WoDaaBe nouent avec les autres groupes et sur un plan international, ces trois niveaux interagissant. En tant que « corps politique », elles emboîtent les dynamiques de la société et les stratégies des acteurs au sein de réseaux à la fois locaux et internationaux.
Les danses woDaaBe entre spectacles touristiques et scènes internationales [...]
Autrepart, n°40 « Tourisme culturel réseaux et recompositions sociales », 2006, p. 113-129
Titre complet : Les danses woDaaBe entre spectacles touristiques et scènes internationales : les coulisses d'une migration chorégraphique
Des WoDaaBe, ce sont principalement leurs danses qui sont connues et diffusées dans nos sociétés. Ainsi, les touristes venus au Niger demandent à voir ces manifestations qui les fascinent, tout comme les WoDaaBe le leur proposent. Leurs danses s'inscrivent dès lors dans différents cadres de négociations, en brousse mais aussi en ville, pour des festivals à l'étranger. Or, loin de constituer des occasions de danse juxtaposées, elles se développent en interaction et passent par des réseaux transnationaux mettant en relation différents acteurs : des touristes conquis qui démarchent des festivals au nom des WoDaaBe, des festivals qui fonctionnent en réseaux et des WoDaaBe désormais organisés en de multiples associations et ONG. Et l'enjeu, loin de se limiter à une simple représentation dansée, se révèle être autant économique que social et politique. Cet article se propose, par une étude contextualisée mais multi-située, de considérer les réseaux mobilisés pour aboutir à la réalisation de ces danses sur nos scènes, et les enjeux politiques et identitaires locaux qu'elles engagent.
« La danse africaine », une catégorie à déconstruire
Cahiers d'Etudes Africaines, XLIV (3), n° 75, 2004, p. 681-690
La danse africaine connaît un développement important et une visibilité croissante en Occident. Pourtant, cette appellation ne va pas sans poser de questions quant à son contenu et à la catégorisation qu'elle implique.
L'étude ethnographique des danses des WoDaaBe, Peuls nomades du Niger, constitue une assise pour y réfléchir. Elle permet de considérer, à partir de la pratique et des conceptions des acteurs, que les caractéristiques utilisées pour définir la « danse africaine » et la « danse africaine traditionnelle » correspondent à un ensemble de représentations. Ces catégories, définies de façon unitaire, constituent des constructions sociales et culturelles devenues opératoires dans nombre de nos pratiques et de nos références.