MICHEL BERNARD / JULIE PERRIN
2005
Échanges et variations sur H2ONaCl, avec Julie Nioche
in Magazine du Centre d'art et de création des Savoies à Bonlieu Scène nationale, Annecy, septembre 2005, p. 42-49
A partir d'entretiens entre Michel Bernard, Julie Nioche et Julie Perrin.
Des discussions, menĂ©es Ă  trois, sur la crĂ©ation en cours de Julie Nioche H2OnaCl, ont donnĂ© lieu Ă  ce dialogue entre le philosophe et la chorĂ©graphe oĂą s'exposent l'imaginaire corporel de l'artiste et la pensĂ©e de la corporĂ©itĂ© du philosophe. Ce dernier tend Ă  dĂ©finir l'expĂ©rience perceptive du spectateur induite par cette œuvre.
Publié avec l'aimable autorisation de Salvador Garcia
ISABELLE GINOT
1999
Entretien avec Cunningham : montrer et laisser les gens se faire une opinion
in Mobiles n°1, « Danse et Utopie », Arts 8, Paris, L'Harmattan, 1999, p. 199-208
Entretien conduit avec Merce Cunningham en 1998 autour de questions gĂ©nĂ©rales de son travail : processus de crĂ©ation et composition assistĂ©e par ordinateur, liens entre cours de la compagnie et crĂ©ation, place du rythme dans son travail, interprĂ©tation de ses œuvres, etc.
ISABELLE GINOT
1999
Entretien avec Dominique Bagouet
in Mobiles n°1, « Danse et Utopie », Arts 8, L'Harmattan, Paris 1999, p. 209-231
Quasi-intégralité de la transcription d'un entretien de plusieurs heures avec Dominique Bagouet, conduit en 1988, où le chorégraphe aborde la plupart des thèmes chers de son travail. Cet entretien est une source importante de l'ouvrage Dominique Bagouet, un labyrinthe dansé.
ISABELLE GINOT
1999
Entretien avec Trisha Brown
in Mobiles n°1, « Danse et Utopie », Arts 8, L'Harmattan, Paris 1999, p. 107-111
Entretien conduit avec Trisha Brown en 1998, alors qu'est en cours sa création d'Orpheo de Monteverdi ; l'entretien porte sur la notion d'utopie, et ses déclinaisons dans la pratique artistique de Trisha Brown, à ce moment de transition où la chorégraphe, associée aux débuts marquant des avant-gardes artistiques des années 60, se projette dans les espaces monumentaux et institutionnels des productions d'opéra.
ISABELLE LAUNAY
2010
Entretien avec Isabelle Launay et Mathilde Monnier
Lettre d'information du Centre Chorégraphique National de Montpellier, saison 2009-2010
par Vincent Cavaroc
L'entretien porte essentiellement sur les modalités et les effets fructueux de la recherche universitaire en danse en France pour le domaine de la création, création elle-même considérée comme laboratoire de recherche.
ISABELLE LAUNAY
1995
Entretien avec Carlotta Ikeda
Mouvement, n°9, février-mars 1995
« Au-delà de la personne »
L'artiste chorégraphique explicite les effets sur son travail de sa venue en France et son rapport à l'étranger en général.
ISABELLE LAUNAY
1995
Entretien avec CĂ©cile Proust
Mouvement, n°9, février-mars 1995
« Entrelacs féminins »
L'artiste chorégraphique explicite les raisons de son exploration des danses de femmes venues de l'étranger (Espagne, Inde, Japon, Egypte)
ISABELLE LAUNAY
1995
Entretien avec Santiago Sempere
Mouvement, n°9, février-mars 1995
« Entre l'Inde et le Japon »
L'artiste chorégraphique explicite les raisons de ses voyages et de sa découverte du Butô notamment ainsi et leurs effets sur son travail.
MÉLANIE PAPIN
2009
La voie libre. Témoignage croisé de Christine Gérard et Nathalie Collantes [...]
Entretien paru dans la revue Funambule #9, association Anacrouse, université Paris VIII, décembre 2009, p. 45-56
Titre complet : La voie libre. Témoignage croisé de Christine Gérard et Nathalie Collantes sur L'Atelier de la danse et Jacqueline Robinson
COVADONGA PEREZ IGLESIAS
2012
"Paris vaut bien une messe !" Entretien avec Loipa Araujo
JULIE PERRIN
2014
Le geste dansé et la déprise
in Recherches en danse [En ligne], 2 | 2014, mis en ligne le 05 mars 2014
URL : http://danse.revues.org/457.
Julie Perrin s'entretient avec l'interprète et chorégraphe Sylvain Prunenec à propos de ses interrogations sur l'interprétation en danse : le rapport à la conscience et à la mémoire lors de l'effectuation du geste dansé ; l'altérité qui fonde le geste ; la place de l'écriture chorégraphique dans différentes situations de création (Dominique Bagouet et Deborah Hay, en particulier).
URL : http://danse.revues.org/457
JULIE PERRIN
2012
Se tenir compagnie. Entretien avec Barbara Manzetti et Pascaline Denimal
Journal des Laboratoires d'Aubervilliers, sept.-déc. 2012, p. 17-24
JULIE PERRIN
2010
Disperse, une chronologie d'événements spatiaux - Dialogue entre A. Richard et J. Perrin
in : Boissière A., Fabbri V., Volvey A. (dir.), Activité artistique et spatialité. Paris, L'Harmattan, 2010, p. 221-234
Dialogue sur la composition et de la conception de l'espace dans Disperse, chorégraphie d'Alban Richard. Confrontation des points de vue du chorégraphe et de la chercheuse en danse.
Extrait : « La pièce disperse, crĂ©Ă©e par Alban Richard avec l'ensemble L'Abrupt en 2005 Ă  la MC 93 Ă  Bobigny, me semble ĂŞtre une œuvre particulièrement intĂ©ressante Ă  interroger sous cet angle. L'expĂ©rience spatiale sensible proposĂ©e au spectateur, mais Ă©galement la façon dont le chorĂ©graphe analyse sa propre dĂ©marche sont propices Ă  affiner les notions qui nous intĂ©ressent. C'est pourquoi j'ai souhaitĂ© convoquer ce dialogue avec toi, Alban. Il me semble important de faire comprendre comment la construction des spatialitĂ©s de disperse repose sur ta façon de faire surgir le mouvement et de composer l'œuvre. C'est un processus particulier, une pensĂ©e de l'espace qui t'est propre
Quand Alban Richard Ă©voque disperse, il expose souvent un processus de travail qui concerne prĂ©cisĂ©ment la pratique du danseur. Il y a bien d'autres phases de la crĂ©ation qui fondent la spatialitĂ© de cette œuvre chorĂ©graphique, nous y reviendrons. Mais j'aimerais commencer par interroger Alban Richard sur cette strate du travail qui me semble inventer une première nature de spatialitĂ©. Elle se situe bien en amont du spectacle, lors du processus de crĂ©ation en studio (dans un autre lieu, donc). Peux-tu dĂ©crire ta dĂ©marche pour le travail avec les danseurs dans disperse ? Et dĂ©gager du mĂŞme coup la spatialitĂ© corporelle qui Ă©merge de cette pratique ? L'enjeu Ă©tait-il d'ailleurs pour toi spatial ou se situait-il ailleurs ? Alban Richard : Le premier enjeu serait de « penser » l'air, de donner du corps au vide. D'Ă©laborer l'absence. De dynamiser l'air, d'en chercher le rythme, de trouver la poussĂ©e de l'espace. Cela passe d'abord par ce que je nomme « Les contraintes d'exploration physique ou l'exploration physique des contraintes ». Un corps est un espace habitĂ© de forces physiques. Le corps est façonnĂ© par les forces qui s'impriment et s'expriment en lui jusqu'Ă  sculpter son squelette. »
VÉRONIQUE RAY
2012
*. Goury, parcours d'un dramaturge-plasticien
Entretien réalisé le 2 juillet 2011 par Véronique RAY dans le cadre de son mémoire de master 2 intitulé « Mobilités et espaces d'action dans Du Goudron et des plumes de Mathurin Bolze ».

Goury signe la scénographie de cette pièce. Cet entretien prend la forme d'un portait relatant l'ensemble de son parcours. Goury est décorateur, scénographe et costumier. Il a une formation d'architecte. Il a débuté au théâtre au début des années 70 avant de travailler pour de très nombreux chorégraphes de danse contemporaine dans les années 70 et 80. Il collabore notamment avec Yano, François Verret, Joseph Nadj, Lila Greene et Mark Tompkins. A partir de 1985, il rejoint le théâtre et travaille beaucoup avec Philippe Adrien. En 1995, il signe la scénographie du Cri du caméléon, pièce de cirque contemporain, chorégraphié par Joseph Nadj.